La Pépinière de Ouagadougou c'est :

  • 1 projet d’aménagement urbain : le Projet de Développement Durable de Ouagadougou (PPDO) phase 2.
  • 2 municipalités : Tampouy et Grand Est.
  • 2 pépiniéristes : Le Gret et Humanité et Inclusion
  • 1 maitrises d'ouvrage locale : Agence Municipale des Grands Travaux (AMGT) de la municipalité de Ouagadougou
  • 2 sites d’équipements culturels
  • 6 sites d’équipements sportifs
  • 7 ateliers de co-conception réalisés
  • 78 aménagements sur 7 sites
  • 7 comités de gestion mis en place
  • 37 microprojets financés
  • Des évènementiels organisés pour la dynamisation des sites : 36 équipes de sport collectif, 50 duo de pétanque, 6 catégories de karaté avec près de 600 athlètes et 100 encadreurs mobilisés et 24 groupes et artistes en 4 grands spectacles qui ont animé les deux sites culturels du PDDO2
  • 2 périodes de mise en oeuvre : Phase 1 : 2018-2020 (18 mois) ; Phase 2 : 2020-2021 (18 mois)
  • Financement (Phase 1) de 650 000 € (AFD) et (Phase 2) 500 000 € (AFD) et 55 000 € (Ville de Ouagadougou)

Au Burkina Faso, la pépinière urbaine a été déployée en articulation avec un ambitieux projet d’aménagement urbain mené par la Mairie de Ouagadougou, le Projet de Développement Durable de Ouagadougou (PPDO) phase 2.

Elle intervient avant le démarrage des travaux d’aménagement et de construction d’équipements prévus au PDDO 2 dans les deux principales centralités de Tampouy et Grand Est.

Ce dispositif innovant est mis en œuvre par le groupement Gret/HI (Humanité et Inclusion) en collaboration avec la Commune de Ouagadougou, l’Agence Municipale des Grands Travaux (AMGT) et les Mairies des arrondissements 3 et 5.

La pépinière doit contribuer à faire remonter les besoins réels et les attentes des usager·e·s et de la population à prendre en compte dans la programmation des futurs équipements et aménagements prévus par le PDDO 2 et contribuer à leur fréquentation à terme.

La pépinière doit aussi permettre de préfigurer les usages pour attirer les futurs usager·e·s (acteurs culturels et sportifs) et les futur·e·s bénéficiaires (spectateurs, etc) des équipements par le financement et la réalisation de micro-projets temporaires portés ou concertés avec les acteurs·trices de la société civile dans les domaines du sport, de la culture, des espaces publics et des espaces verts en lien direct avec la programmation prévue.

En résumé, le but de la pépinière est de favoriser la préparation, l’appropriation et la pérennisation des futures infrastructures du PDDO2.

Elle vise trois objectifs :

  • Favoriser l’appropriation par les usager·e·s de plusieurs sites d’accueil d’équipements sportifs et culturels et d’espaces publics du PDDO2 et en préfigurer les futurs usages, en lien avec les besoins formulés par les populations et acteurs·trices des quartiers.
  • Mener des actions rapides et démonstratives, qui contribueront à faire connaitre le PDDO2 et ses futurs équipements.
  • Renforcer les capacités des organisations de la société civile (OSC), de l’AMGT, de la Commune de Ouagadougou et des mairies d’arrondissements à mener des actions innovantes et concertées

Pour les atteindre ses objectifs, la pépinière met en place trois axes d’intervention :

  • Un diagnostic et une consultation des populations et acteurs·trices des quartiers dans les domaines visés, afin d’appréhender au mieux les besoins et attentes et de prendre en compte les publics et groupes vulnérables ;
  • La mise en place d’un mécanisme d’appui financier à des micro-projets portés par des acteurs de la société civile et la réalisation d’aménagements transitoires ;
  • L’assistance technique à la Mairie et son implication dans le pilotage et la mise en œuvre du dispositif et le renforcement des acteurs des quartiers dans leur capacité à concevoir et mettre en œuvre des projets.

Cette démarche devrait favoriser l’appropriation par les habitant·e·s et les OSC des quartiers du PDDO2, contribuer à la programmation, à la pertinence et in fine à la fréquentation des futurs équipements.
Le Gret et HI ont mis en place des méthodes de participation communautaire qui permettent de renforcer la durabilité des apprentissages faits par les parties prenantes et de diffuser cette expérience innovante.