Sisi Ni Mashujaa, Kenya

Le terrain de Laini Saba constitue le plus grand témoin de la vie à Kibera. C'est pourquoi le collectif Boa Mistura l'a naturellement choisi pour donner vie à leur art, en peignant les façades qui le bordent d'un message à destination des habitants.


Les informations de ce projet ont été collectées par des étudiant·e·s de l'EUP dans le cadre de l'atelier Co-urbanismes.

09-boa-mistura-sisi-ni-mashujaa.jpg

Le terrain de Laini Saba, où se situe le projet porté par le collectif Boa Mistura, est le seul type de « parc à ciel ouvert » du canton (2.500 m²). Cet espace constitue le plus grand témoin de la vie à Kibera, lequel voit passer chaque jour des milliers de personnes. Tantôt transformé en marché, il est principalement le terrain de jeux des trois écoles qui se trouvent à proximité.


Durée de mise en œuvre : 3 semaines dont 1 semaine d'observation, et 2 semaines dédiées à l'obtention de l'aval des habitants et à la peinture des façades.

Coût : entre 10 000 € et 12 000 €, investis par le collectif lui-même.


Aperçu du bidonville de Kibera, à Nairobi (Kenya).
Aperçu du bidonville de Kibera, à Nairobi (Kenya).

Aperçu de l'intérieur du bidonville de Kibera, à Nairobi (Kenya).

Ce projet  est porté par le collectif Boa Mistura qui a vu le jour en Espagne en 2001. Les cinq membres parcourent le monde inciter les habitants à se réapproprier leur ville grâce au street art en revalorisant les espaces publics dégradés. Cette fois, leur objectif est de rendre un hommage "au sourire, à l'optimisme et à la détermination de tous les hommes et femmes de Kibera, une communauté qui lutte ensemble pour son avenir." (Boa Mistura, 2016).


LE ROLE DES ACTEURS

  • Initiateur :
    • Le collectif d'artistes Boa Mistura
  • Financeurs :
    • Le collectif Boa Mistura (réutilisation des profits d'une mission de publicité en Espagne pour Renault).
  • Maîtrise d'œuvre :
    • Le collectif Boa Mistura : gère, supervise et prend les décisions principales sur l’exécution du projet
  • Médiateur :
    • Kubuka Más Por Ellos (anciennement Made in Kibera) : une association dédiée à la coopération au développement dans les communautés vulnérables au Kenya.
    • « Ghetto Youth Focus Foundation » (GYFF) : aide sur place
  • Société civile :
    • « Ghetto Youth Focus Foundation » (GYFF) : aide sur place
    • Une équipe de volontaires : peinture hors échafaudage.

LES TYPES D'INTERVENTION

Amélioration de l'habitat urbain

  • Le projet a consisté en une peinture murale réalisée sur les 6 conteneurs (100 m²) de l'hôpital de l'AMREF.
  • La technique utilisée est celle d'un émail synthétique sur tôle ondulée.
  • Le motif choisi est celui d'un leso qui dit "SISI NI MASHUJAA", qui signifie "NOUS SOMMES DES HÉROS" en swahili. Le Leso ou Khanga est un type de tissu que les femmes utilisent dans tout l'est de l'Afrique. Dans son imprimé, il y a toujours un texte qui envoie un message qui vous accompagne au jour le jour. Les femmes choisissent le tissu à cause de ses couleurs, mais surtout à cause du message.​
  • Les conditions de vie à Kibera étant très difficiles, le collectif souhaitait un message d'encouragement puissant.

Démarche participative

Le projet n'a pas été complètement participatif. En effet, nécessitant majoritairement des échafaudages, ce sont eux qui ont peint. Toutefois, tout un travail d'information et d'obtention de l'accord des usagers a été fait en amont. Pour ce faire, ils ont travaillé main dans la main avec les ONG Made in Kibera et Ghetto Youth.Focus Foundation.

Réalisation du projet par le collectif.
Réalisation du projet par le collectif.

Rendu final de la fresque.
Rendu final de la fresque.


CONTACT


Ce projet a également fait l'objet d'une analyse selon le prisme des co-urbanismes, laquelle est disponible sur le blog original.

Data

  • Type of action : valorisation
  • State : Cloturé
  • Starting date : Feb. 1, 2016
  • Starting date : Feb. 29, 2016

Location