Bostan de Kuzguncuk, Istanbul, Turquie

Le bostan de Kuzguncuk illustre les transformations urbaines et les mouvements de lutte politique. Il est situé dans le quartier d'Istanbul, du district d’Üsküdar sur la rive asiatique du Bosphore. (place Taksim et parc Gezi).


Les informations de ce projet ont été collectées par des étudiant·es de l'EUP dans le cadre de l'atelier Co-urbanismes.

BOSTAN.png

Les bostan d'Istanbul, jardins partagés souvent informels, situés dans les interstices urbains, alimentaient jadis la ville en produits frais. Depuis quelques années, ils disparaissent au profit de projets de transformation urbaine. Gérés par des associations de quartier, des militant·es ou des ONG, ils sont devenus des espaces de contestation politique et de lutte contre l'urbanisation, mais aussi des lieux de sociabilité défendant des valeurs alimentaires en opposition avec le système de production industrialisé. Fait marquant : la plupart des bostan qui perdurent sont situés sur des terrains à forte valeur foncière.


Durée de mise en oeuvre : mobilisation citoyenne sur le temps long

Coût : non communiqué


LE ROLE DES ACTEURS

  • Initiateur : 
    • Association des habitants de Kuzguncuk (jardiniers entre autres) 
  • Financeur :​​​​
    • La Grande  Municipalité de d’Üsküdar
  • Maîtrise d'ouvrage : 
    • La Grande  Municipalité de d’Üsküdar
    • Association des habitants de Kuzguncuk
  • Société civile
    • Association des habitants de Kuzguncuk
    • Architectes locaux
    • Militants

LES TYPES D'INTERVENTION

Le bostan a été le support de défense des valeurs locales et patrimoniales par l’agriculture urbaine. Les réseaux locaux menés par des associations de quartier, des militant·es et des cultivateurs·trices ont permis de développer des solidarités à l’échelle locale, tournées vers la production agricole en circuit court. A la suite des événements de Gezi, le bostan se trouve davantage au cœur des revendications politiques dans le contexte autoritaire turc.

Processus participatif organisé par l'Association des habitants pendant les tractations autour du projet d'aménagement :

  • Réunions de quartier
  • Questionnaires sur quel type de bostan souhaitaient les habitant·es
  • Exposition sur place avec la possibilité pour les habitant·es d'y laisser leurs commentaires​

BOSTAN.png

bostan 2(1).png

LES RESULTATS

En 2014, le projet d’aménagement est accepté par les associations des habitant·es du quartier, contre la volonté des militants qui y voient la transformation du bostan en jardin de loisirs standardisé. Le bostan est divisé en 200 parcelles, dont 100 destinées aux habitant·es par tirage au sort et 100 à des écoles privées choisies pour leurs liens avec la municipalité. L'Association reçoit la reconnaissance comme acteur de la ville.


CONTACT

  • Agathe Fautras, 2016, Les nouveaux bostan d'Istanbul : quelle pérennisation pour les jardins de la contestation, European Journal of Turkish Studies.

Ce projet a également fait l'objet d'une analyse selon le prisme des co-urbanismes, laquelle est disponible sur le blog original.

Data

  • Type of action : valorisation
  • State : Cloturé
  • Starting date : May 1, 2013
  • Starting date : Jan. 1, 2014

Location